Visage volé – Avoir vingt ans à Kaboul par Latifa

J’ai lu ce livre il y a quelques mois déjà mais j’avais envie de vous en parler… Espérant que mes souvenirs en soient encore suffisamment frais ! Gniark Gniark !

latifaZoom sur le livre !

Titre : Visage volé – Avoir vingt ans à Kaboul
Auteur :
Latifa
Avec la collaboration de : Chékéba Hachemi
Edition : Le livre de poche
Nombre de pages : 251

Mon résumé :

Latifa est une jeune fille de 16 ans, une jeune fille comme toutes les autres de son âge : elle aime la musique, le cinéma, le maquillage et a des rêves plein la tête, notamment celui de devenir journaliste mais aussi de liberté. Bien qu’elle ait toujours connu la guerre dans son pays, l’Afghanistan, sa vie était plutôt paisible et heureuse à ses yeux jusqu’au jour où les Taliban prennent Kaboul. Sa vie et bien d’autres vont basculer.

Latifa nous raconte sa vie d’avant, les nouvelles restrictions mises en place par les Taliban, les violences et craintes constantes. Mais c’est aussi une manière pour elle de délivrer un message au monde entier et de livrer son combat pour le respect et la dignité des femmes et de l’Homme en général.

Mon avis :

♥ ♥ ♥ ♥ ♡

J’ai bien aimé cette lecture qui s’avère être une bonne leçon pour celles et ceux qui ne réalisent pas toujours que les droits et libertés que nous avons aujourd’hui ne sont pas universels.

Toute la population Afghane est touchée mais les femmes de manière plus importante encore : elles ne peuvent plus travailler, plus sortir sans être accompagnées d’un homme et sans être voilées, plus être soignées, etc. Est exercée une véritable censure de la presse, de la culture, de l’information en générale. La seule information qui circule est une information contrôlée, diffusée par Radio Charia.

J’ai eu un petit peu de mal à me plonger dans la lecture, ignorant certains points de l’histoire de l’Afghanistan. Heureusement cette édition comporte un lexique ainsi qu’une petite chronologie des événements.

J’ai apprécié relever certaines subtilités de lecture, certains messages lancés à travers les mots : à commencer par exemple par le titre Visage volé dont la sonorité appelle à l’image du Visage voilé et nous renvoie plus largement à la Vie volée ou encore les nombreuses comparaisons et métaphores aux oiseaux, symbole de liberté.

Tout le long du livre, on reste dans l’attente de découvrir comment ce récit nous est parvenu : la réponse se trouve dans les dernières pages.

Extrait :

(Les Taliban interdisent notamment les photos et la possession d’animaux)

Ouvrir cette cage est un symbole nécessaire. Je regarde le canari hésiter devant cette liberté inconnue, s’envoler d’un battement d’ailes et disparaître dans le ciel nuageux de septembre, au loin. C’est ma liberté qu’il emporte avec lui. Dieu fasse qu’il trouve asile au sein d’une vallée tranquille !

Aller plus loin :

Retrouvez le témoignage de Latifa sur le plateau de Thierry Ardisson.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s