A grossesse parfaite, accouchement parfait ?

17309124_10154868128810310_9178446875616054255_nSi vous êtes en train de lire ces mots c’est sans doute parce que vous avez suivi le récit de ma grossesse et vous voulez en connaître l’aboutissement.

Ou peut-être vous êtes vous encoooore perdu sur internet… Pauvre de vous !

Quoiqu’il en soit reprenons où nous en étions…

Bébé n’étant pas là à une semaine du terme, je devais retourner voir mon gynécologue le 13 février au matin, et là…

5 heures : pour la première fois, je suis réveillée par quelques contractions légèrement douloureuses.

8 heures : Rendez-vous gynéco. C’est le rendez-vous de la loose !
Déjà, son écran TV ne fonctionne pas, ce qui fait que je ne peux pas suivre l’échographie… Frustration, bonjour !
Il m’examine et me dit qu’effectivement le col est ouvert à 1 mais que ça ne veut rien dire, ce n’est pas pour tout de suite, donc si Bébé n’est pas le le 26 février => déclenchement… Et là je me dis WHAAAT ?! 26 février ?! Pour un terme prévu au 17 ?! Le gynéco m’annonce sans pression que mon terme n’était pas le 17 février mais le 20 février, que c’était connu -_-‘   Ha.
Bref, je rentre chez moi, un peu blasée, et mon homme part travailler.

10 heures : Les contractions continuent, je reste allongée, à écouter mon corps. Les contractions partent un peu dans le dos et durent en moyenne 40 secondes. Elles sont fréquentes mais pas régulières… On m’avait dit de prendre des Spasfon qui calment la douleur en cas de faux travail sauf que comme je suis un peu anti-médicament, j’en n’ai pas ! ^^

11 heures : Je me dit que je vais peut-être quand même mesurer ces contractions qui mms_img-238113700me semblent plus intenses et plus régulières… C’est le cas… J’envoie un sms à mon mari en lui disant que cet après-midi nous allons sûrement faire un tour à la Maternité car quelque chose est en train de se passer…
A son retour, nous prenons le temps de manger, nous mettons les valises dans le coffre et en route !
Les contractions se sont effectivement intensifiées et sont présentes toutes les 5 minutes avec une durée moyenne de 1 minute.

14 heures : On m’examine. La sage-femme me demande alors « Vous avez le bassin un peu étroit non ? » Euhhh… Pour te mettre en confiance, y’a mieux quand même ! Je ne sais pas, le gynéco ne m’a jamais rien dit concernant mon bassin… On verra heinnn ! Pour la première fois, monitoring. J’ai de très belles contractions et le col est ouvert à… 5 !! Whaaat ?! La sage-femme me dit que c’est pour aujourd’hui et que Bébé sera sûrement là avant la fin de leur service à 20 heures ! Je le savais, je le savais ! Papa est un peu surpris et ne s’attendait pas à ce que ça soit si soudain. La veille je n’avais aucun signe et voilà que Bébé semble vouloir nous rencontrer ! L’équipe soignante se demande comment j’ai fait pour attendre autant, comment je fais pour être si calme et détendue.

14 heures 30 : J’étais seule dans le service. On m’installe en salle de travail. Les heures passent, la douleur est présente mais très supportable et limite agréable. C’est une bonne douleur de se dire que c’est elle qui permet à Bébé de progresser. Je suis dans une espèce de plénitude. Nous avons apporté quelques CD, un poste est à notre disposition. Je suis bercée par le voix de Louane et des Frerot Delavega. On échange avec mon mari, on se projette, on rit… On surveille la puissance des contractions sur le monito et je lui dit mon ressenti en parallèle « Attention chérie en vlà une belle » « Houuu oui elle est belle celle là ! »

On me propose la péridurale. Je ne sais pas… J’y avais réfléchi bien sûr. J’étais partie pour ne pas la prendre puis le poids de cette société « Pourquoi ne pas la prendre ? C’est idiot, c’est un confort qui existe tout de même » me faisait hésiter.
Des tas de raisons peuvent en réalité faire que l’on n’a pas envie de la prendre : pour ma part, l’envie d’utiliser le moins possible de médicaments dans mon quotidien d’abord, le fait que la péridurale, parfois surdosée, puisse rendre le travail plus compliqué du fait que la maman ressente moins les choses… Pour l’instant, je dis non…

20 heures : Les heures passent encore et encore… Il fait chaud, le travail ne progresse guère. Je suis alitée depuis mon arrivée. Je leur dit que j’ai envie d’aller aux toilettes, elle me propose le haricot. Ça les dérange que je me lève avec tout cet attirail branché sur moi. Avec le recul, je me dis que marcher davantage aurait peut-être pu accélérer les choses
Dilatée à 7, on me propose une ultime fois la péridurale… Maintenant ou jamais. Un peu fatiguée par les heures qui viennent de se passer et me disant que le « pire » était peut-être à venir, j’accepte.

Niveau douleur, le pire moment de mon accouchement ! L’anesthésiste galère à me poser cette péri « Vous avez une scoliose, non ? » Euhhh en principe non !  -_-‘  J’ai l’impression que ça dure une éternité. Pour ma part, je ne bouge pas et souffre en silence… Ouf, posée !

Effectivement à ce moment là la douleur est à 0, je ne ressens plus aucune douleur de contraction. D’ailleurs, à partir de là, les contractions perçues au monitoring seront d’une intensité modérée par rapport au début… Elle montait parfois à 100 et là font des pics à 35… wouhouuuu ! Ce n’est en fait pas une bonne nouvelle puisque le travail ralentit…
L’équipe propose de me percer la poche des eaux pour faire avancer les choses… Toujours rien… Injection d’ocytocine pour booster le travail… Toujours rien… On me propose de l’acupuncture pour aider… Soyons fou… En fait, nous n’aurons pas le temps.

21 heures 30 : L’équipe s’excite, pour je ne sais quelle raison « Allez c’est maintenant, c’est le moment ! » Les pieds dans les étriers, j’inspire, je bloque, je pouuuuuusse ! Le plus longtemps possible… Je sais comment on fait, on me l’a appris… Hum… et là on me dit d’y retourner de suite… IM-PO-SSIBLE ! Je galère à reprendre mon souffle… C’était plus facile quand on le faisait à blanc !

22 heures : Bébé toujours pas là, on m’annonce qu’il commence à fatiguer et qu’il « va falloir y aller maintenant Madame« … Comment vous dire que ça fait 30 minutes que je suis à fond en fait… Et cette chaleur…
On propose de me faire une épisiotomie (petite incision au niveau du périnée) pour faciliter le passage de bébé. Oui volontiers… Ca ne suffit pas…
Bébé sera alors aidé de la ventouse… On me dit que la tête est sortie et on me redemande de pousser, je donne tout et là on me dit « nooooon ! pas si fort ! » Gnin ?! Trop tard : déchirure du périnée complet ! Nan mais voilà on me dit rien aussi… On me dit de pousser mais on me précise pas un peu, beaucoup, passionnément ? J’y suis donc allée avec passion ! Peu importe cette maxi déchirure qui nécessitera tout de même 7 points, on me pause BabyChou sur moi.

Le temps s’arrête.

          Les larmes coulent.

                       Indescriptible.

DSC_0284Ce petit corps contre moi, tout chaud, tout mou et qui sent bon… La foudre s’est abattu sur nous ce jour là, l’amour a été immédiat et sans appel.

On emporte Bébé dans une autre pièce pour lui faire les premiers soins, le désencombrer et enfin je l’entends pleurer. On s’occupe de moi en parallèle. Le médecin qui me recoud porte le même nom de famille que moi, j’ai confiance  XD

L’accouchement a été difficile pour tout le monde. Il s’avère qu’en fait, Bébé avait le cordon enroulé deux fois autour de son petit cou, ce qui peut expliquer aussi qu’il a eu un peu de mal à sortir, ça manquait de mou XD  Papa a quand même pu couper le cordon (assez étonné au passage de la dureté de la chose). Maman et Bébé font un peu de fièvre, à surveiller. On essayera de placer Bébé au sein mais il n’en veut pas pour le moment. Il ouvre ses grands yeux et nous avons l’impression que, déjà, il nous fixe.

Nous sommes tes parents Bébé, nous t’aimons déjà si fort, nous allons te chérir.

Luka, 51 cm et 3kg630 de bonheur.

16711858_10154776034595310_1610278976873389824_n

Je vous souhaite le meilleur si ce moment est à venir pour vous.

Sinon, dites-moi tout, avez-vous eu l’accouchement de vos rêves ? 

 

 

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s